Kennyworld

26 août 2011à 16h03
Couverture de publication

Trip to Vancouver Island (4/4)

Posté par Kenny / 0 commentaire

Hello,

Relatons la dernière étape de ce road-trip sur Vancouver Island ! Après une une courte nuit récupératrice, direction Telegraph Cove, à environ 200 kilomètres plus au nord de la côte est de l'île !

Ayant eu la chance d'être de tour de conduite ce jour là, j'ai pu bien profiter du paysage et de la route splendide : forêt de sapins et montagnes tout le long ! A peine arrivé à destination que deux ours noirs me traversent sous le nez en moins cinq minutes ! Étant le seul à en avoir repéré un sur la route du retour de Ucluelet (on a pas pu s'arrêter), les autres commençaient à désespérer de ne pas en voir... Pourtant, un vieil adage ici dit qu'il est impossible de se trouver à moins de 800m d'un ours noir, où que l'on soit ! Et pour cause, ils sont plus de 12 000 sur toute l'île ! Une poignée de kilomètres et quelques biches plus tard (il faut décidément faire gaffe en roulant, c'est fou ce qui nous passe sous le nez...), nous arrivions dans le petit village reculé de Telegraph Cove et ses... 10 habitants !

Canada - Photo 0997.jpgCanada - Photo 1000.jpgCanada - Photo 1022.jpg

Ce hameau isolé fut établi en 1911, lorsque l'on y construisit une station de télégraphe. Depuis, le village s'est consacré à la salaison du saumon en partance pour le japon, puis au bois, puisqu'il en fallait pour fabriquer les caissettes remplies de poissons que l'on exportait. Une scierie a alors vu le jour et subsiste encore aujourd'hui, seule activité avec le tourisme. Il s'agit vraiment du village le plus authentique de l'île, perdu au fond d'une crique, avec sa dizaine de maisons sur pilotis. On a passé notre tour, mais on peut aussi y faire des excursions de plusieurs jours en kayak en campant d'îles en îles !

Canada - Photo 1009.jpgCanada - Photo 1018.jpgCanada - Photo 1033.jpg

Après la visite du village, qui se limite en gros à un ponton et une placette, on a fait un petit tour sur une colline voisine, qui commence à voir pousser quelques maisons d'un autre standing... Passage ensuite obligé par l'unique musée de Telegraph Cove, consacré aux animaux marins, puisqu'il y en a à la pelle ici : baleines, orques, dauphins, phoques... D'ailleurs, un 17h un bateau nous attends pour une excursion de 3h30 en pleine mer, au milieu des îles montagneuses, pour les observer !

A peine le temps de prendre une mousse dans le bistrot local qu'il était déjà l'heure d'embarquer sous un ciel bien couvert. Pas autant que nous pourtant : il fait nettement plus froid là haut, je n'ose même pas imaginer l'hiver pourri qu'ils doivent avoir... En plus d'une vue imprenable sur le large et les îles, on a pu observer toute une flopée d'orques, et deux baleines ! Impressionnant !

Canada - Photo 1042.jpgCanada - Photo 1048.jpgCanada - Photo 1057.jpg

La nuit tombante, nous avons quitté Telegraphe Cove pour Port McNeil, la petite ville la plus proche, où nous avons mangé et regagné notre motel pour la nuit. La suite est nettement moins passionnante, il a fallut faire la route inverse (350 kilomètres tout de même, certes finis sous le soleil) pour rendre la voiture à Nanaïmo, où notre ferry pour Vancouver nous attendait en milieu d'après midi...

Un trip en somme magistral donc, ponctué de superbes souvenirs et d'une ambiance au beau fixe ! Je recommande chaudement à quiconque de partir seul à l'étranger. On y fait toujours d'agréables rencontre qui, qui plus est, ont souvent les mêmes passions que vous (au moins celle du voyage). Je pense en effet que voyager est d'autant plus appréciable quand on coupe totalement tous les liens avec son quotidien et son entourage. D'ailleurs, si le Canada m'a bien appris quelque chose, c'est bien à pointer du doigt les travers de la France, et surtout les français !

A bientôt,

K.

Réagir

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.